Originaire de Décines, et rameuse à l’Aviron Décinois, Laurence Grand-Clément vient de s’embarquer pour une nouvelle aventure : la traversée de l’Océan Indien, en double féminin. Une première mondiale !
Quelques jours avant son départ pour l’Australie, nous l’avons interviewée, en exclusivité.


Laurence Grand-ClémentAviron Décinois : Comment es-tu venue à la pratique de l’aviron ?

Laurence Grand-Clément  :« au départ, j’étais plutôt danseuse classique… mais ce n’était guère compatible avec mes horaires en classe préparatoire. J’ai donc bifurqué vers le triathlon, puis l’alpinisme et les sports de montagne quand j’ai intégré Polytechnique. Par la suite, j’ai recréé une section « raid » à l’école polytechnique, j’y étais très investie.
Aux 10 ans de ma promo, en 2007, une fille est venue me voir pour me proposer de traverser l’Océan Atlantique à la rame… J’ai accepté, car pour moi c’était proche du raid : un engagement physique, un sport d’équipe. Je ne suis donc pas vraiment venue à l’aviron par la voie classique !»

AD : Quelle est ta motivation pour ce genre de défi ?

L. G-C : «La curiosité ! Et puis cela correspondait aussi à sept années de vie professionnelle très chargées, à courir comme un hamster dans sa roue pour le compte d’une multinationale, j’avais besoin de prendre du recul.»

AD : le grand départ, c’est pour quand ?

L G-C : «C’est pour mi-avril. Mais cela dépendra des prévisions météo : nous avons besoin de deux, trois jours avec du vent d’Est – Sud-Est, Sud-Est même pour pouvoir partir. Nous partons de Geraldton, en Australie, qui se trouve au milieu de la côte Ouest.»

AD : Pourquoi avoir choisi Décines pour ta préparation ?

L G-C : «Je me suis aperçue que lors de ma traversée de l’Atlantique, j’avais pris des défauts, au niveau du dos notamment. Je cherchais un club où il y avait de l’encadrement, ce que je ne trouvais pas sur Paris. Je suis donc revenue à mes origines, pour préparer cette traversée.»

AD : Combien de temps durera votre traversée ?

L G-C :« on se base sur la « paire » masculine qui a déjà réalisé la traversée. Le record est pour l’instant à 102 jours… on espère faire mieux que ça !»

Propos recueillis par Emmanuel Guichardaz

Pour suivre en direct la traversée : http://2zell.blogs.nouvelobs.com/

Catégories :